Votre navigateur a besoin d'être mis à jour afin de profiter de toutes les fonctionnalités du site web d'Eneo Cameroon.

Firefox, Internet Explorer, Chrome, Safari

Une délégation du GICAM reçue à Eneo

Afin de toucher du doigt la vision, les performances et les challenges des entreprises et des différents secteurs, la Directrice Exécutive du Groupement Interpatronal du Cameroon (GICAM) mène une tournée auprès des entreprises clés, principales actrices de l’économie et du développement du Cameroun.

La délégation du GICAM est à Eneo Cameroon ce vendredi 26 novembre 2021.

Eneo a fait le point sur l'état du secteur de l'énergie, les tensions de trésorerie et challenges opérationnels, la question de la demande industrielle vs planification de la production et des investissements en terme de distribution (réseaux, postes, etc.)

Mais aussi l'amélioration de sa relation client et des performances opérationnelles (Rendement de Distribution, lutte contre la fraude, qualité de service…), ainsi que les opportunités d’affaires qu’offre Eneo Cameroon aux opérateurs économiques nationaux.

Ce qu’ils ont dit au sortir des échanges

Aline Mbono, Directrice Exécutive du GICAM
« Des échanges fructueux qui vont nous permettre de structurer notre plaidoyer pour défendre le secteur de l’énergie »
« Cette visite s’inscrit dans celles que nous faisons à nos membres pour comprendre leurs activités. Notre mission est de défendre nos membres et pour les défendre d’autorité, nous de devons comprendre leur business. Nous avons eu des échanges fructueux qui vont nous permettre de structurer notre agenda, notre plaidoyer pour défendre le secteur de l’énergie. »

Eric Mansuy, Directeur Général d’Eneo Cameroon
« Nous avons constaté ce matin qu’il y a convergence d’intérêt entre le GICAM et nous »
« Eneo est une industrie centrale pour le développement de l’économie camerounaise. Nos échanges ont été très fructueux portant sur les difficultés financières du secteur de l’électricité et la contribution d’Eneo au développement des entreprises. Il y a par exemple 340 MW de demande industrielle en attente. Ce sont des cimenteries et autres industries qui ne demandent qu’à démarrer et à contribuer au bon fonctionnement de l’économie camerounaise. Nous avons constaté ce matin qu’il y a convergence d’intérêt entre le GICAM et nous pour porter la voix du secteur privé devant les pouvoirs publics. »

Quelques points clés du rapport d’Eneo aux entreprises

Soutien à la croissance industrielle : De nouveaux sites d’entreprise connectés au réseau électrique

Eneo Cameroon continue de faciliter le raccordement des industries au réseau électrique à travers son Guichet Unique des Clients Industriels (GUCI). 

Depuis le début de l’année 2021, une emphase est mise sur le développement de l’offre au bénéfice de foyers industriels naissant. Il est ainsi de la zone de Dibamba pour l’alimentation de la quelle Eneo met en œuvre un projet de construction d’une ligne d’évacuation de plus de 50 MW d’énergie depuis la centrale d’Edéa. Pour l’heure, les formalités administratives sont en cours pour l’indemnisation des populations installées le long du tracé. En attendant l’aboutissement de ce projet, Eneo a mené des travaux de renforcement du réseau de manière à alimenter les sociétés PHALUCAM, OLA, PETROLEX, TRADEX Missole. Suivant le même schéma, les bases à Dibamba-Douala de SUNDA INDUSTRIES et HORIZONS FUTIRS seront bientôt alimentées.

Dans le Grand Nord, les projets solaires et thermiques qu’Eneo développe en accord avec le gouvernement et en partenariat avec des producteurs indépendants prennent en compte l’évolution de la demande industrielle et notamment les projets de cimenteries en cours de construction dans la zone de Figuil.

Déployé en 2020, le Guichet Unique des Clients Industriels (GUCI), contribue à une meilleure maîtrise des besoins des industries et à la réduction des délais de raccordement au réseau.

Les premiers raccordements impulsés GUCI en 2020 ont porté sur une puissance installée totale de 16 MW au bénéfice de 4 entreprises industrielles :  PROMETAL IV, (Bassa/Douala), ACERO HARJAAP (Ngaoundéré), PHALUCAM, World Food.

Eneo travaille à satisfaire toutes les puissances sollicitées par les industriels. A ce jour, les besoins pendants représentent un potentiel de plus de 340 MW de puissance pour des projets industriels en cours de développement principalement dans les domaines de l’aciérie et de la cimenterie.

Eneo a fait part de ces opportunités du développement du secteur à la SONATREL et au MINEE. En effet, raccorder ces grands clients industriels, c’est alimenter des clients solvables qui peuvent garantir la stabilité financière du secteur de l’électricité. C’est aussi une opportunité pour améliorer l’accès à l’électricité des ménages situés en zones péri-urbaines. 

Pour satisfaire la demande industrielle en raccordement au réseau électrique, il y a en effet un besoin d’amélioration conséquente de l’offre de production et de construction de nouveaux ouvrages de transport pour le transit de l’énergie en direction des foyers identifiés.

Qualité de service : Les grandes entreprises expérimentent une amélioration

L’amélioration perçue par les industriels et autres grandes entreprises est en cohérence avec la multiplication des efforts d’Eneo pour la stabilisation du réseau et des processus commerciaux.

« La qualité de service s'améliore. Le nombre de pannes que nous connaissions a considérablement diminué ces derniers temps, et nous ne sommes que contents. La relation client, elle aussi s'améliore au fil du temps », affirme Dr Eric Tchatchou, Directeur études et projets gros contrats chez BOCOM Petroleum.

Dans l’ensemble, les alertes des clients industriels et grandes entreprises pour manque ponctuel d’énergie ont baissé d’environ 60% entre novembre 2020 et novembre 2021. Une amélioration qui tient essentiellement à la mise en œuvre du plan d’investissement d’Eneo. Cette exécution connait une accélération depuis la mobilisation à cet effet de 100 milliards de francs CFA auprès d’un pool de banques locales. Les actions principales d’Eneo affectant positivement les réseaux de desserte de ces entreprises sont :

  • Le programme de remplacement des poteaux bois dégradés par un mix de bois neufs et de poteaux béton. A la fin du mois d’octobre 2021, le programme pour cette année était réalisé à plus de 120 %
  • Le programme d’entretien des postes de transformation en distribution. Plus de 500 postes sont entretenus depuis le début de l’année, une cinquantaine s’étant vu équipé de nouvelles cellules à Douala et Yaoundé. Ce qui permet de réduire considérablement le nombre et la durée des coupures.

L’amélioration des performances de certains grands postes de transport par la SONATREL a aussi contribué à une meilleure fourniture de l’énergie aux entreprises. C’est le cas du poste d’interconnexion de Logbaba à Douala.

Sur le plan commercial, Eneo enregistre aussi de moins en moins, de la part de ses grands clients, des plaintes liées à la facturation. Le taux de facturation est amélioration de 3 points. Il est passé de 95 à 98 %. Et le taux d’installation des grands clients dotés de compteurs communicants est passé en un an de 45 à 90 %. Les compteurs communicants ont la particularité de limiter les risques d’erreur à la relève et donc de garantir des factures plus fiables et plus disponibles.

Des opportunités pour les PME et PMI camerounaises

Eneo travaille actuellement avec 700 entreprises locales qui emploient plus de 4000 personnes. Ce sont quelques 40 milliards de francs CFA de revenus par an pour ces entreprises qui agissent en sous-traitances dans diverses activités d’Eneo Cameroon de la construction des réseaux au support technologique en passant par la maintenance et les opérations commerciales.

Depuis environ deux ans, Eneo a entrepris d’étoffer le portefeuille dans une dynamique de renforcement de l’expertise locale et de l’offre de production au niveau national. Une contribution à la limitation de l’importation par la stimulation de la production locale. Dans cette logique, Eneo a stimulé la mise en place d’une filière industrielle de production et de mise en œuvre des poteaux béton. Plus de 10 petites et moyennes industries (PMI) produisent et fournissent des poteaux béton à Eneo Cameroon depuis 10 ans.

Eneo travaille maintenant faire développer des filières locales de production ou d’assemblage sur le territoire des équipements vitaux qui sont jusqu’ici importés (câbles, compteurs, transformateurs, compteurs, etc.)

En participant à cette aventure de développement de nouvelles filières industrielles autour de la distribution de l’électricité les opérateurs économiques camerounais saisiraient des opportunités de croissance mais aussi agiraient activement pour l’amélioration de la qualité de service dans le pays.

Des grands challenges pour Eneo Cameroon et le GICAM 

Les performances opérationnelles d’Eneo Cameroon sont en progrès. On peut noter une amélioration de la continuité du service de 18% par rapport à l’année dernière. Une amélioration qui tient au programme d’investissement massif lancé en 2020 et accéléré en 2021 avec la levée de 100 milliards de francs CFA sur le marché bancaire local. Eneo Cameroon envisage un investissement de plus de 500 milliards de francs CFA sur les dix prochaines années.

Les efforts actuellement consentis ne peuvent se poursuivre que si certaines dispositions sont prises par le gouvernement. Les questions clés à régler sont, entre autres, le rétablissement de l’équilibre financier du secteur de l’électricité et une meilleure coordination des activités dans le secteur.

Le GICAM peut contribuer à la levée de ces obstacles en en faisant une cause.


Plus d’informations de l’entreprise sur www.eneocameroon.cm

Contact Média : Babette Sandjo | Babette.sandjo@eneo.cm | 691 836 060

Télécharger la version PDF de la Note d’Infos ici


image
SUIVI DE VOS DEMANDES

Evolution et devis électronique

image
FACTURE ELECTRONIQUE

12 Derniers mois & Alertes emails

image
RÉCLAMATIONS EN LIGNE

Suivi et relance

image
TRAVAUX & INCIDENTS

Programme par ville et quartier