Votre navigateur a besoin d'être mis à jour afin de profiter de toutes les fonctionnalités du site web d'Eneo Cameroon.

Firefox, Internet Explorer, Chrome, Safari

Joël Nana Kontchou face au personnel le 1er mai 2018 : « Une nouvelle entreprise est en train de naitre »

Lire l’intégralité du discours de notre Directeur Général à l’occasion de 132 ème édition de la fête Internationale du Travail.

Mes chers Coéquipiers,
Chers Partenaires Sociaux,
Mesdames et Messieurs les Représentants des Syndicats des travailleurs d’Eneo,

C’est avec un réel plaisir que j’ai accepté cette année votre invitation à passer ce 1er mai avec vous, dans la capitale. A entendre certains d’entre vous, c’est une grande première d’avoir le Directeur Général à Yaoundé entrain de partager ce rituel du 1er Mai avec les agents et les partenaires sociaux.

J’ai accepté cette invitation parce qu’au-delà du symbole, elle m’offre l’opportunité de discuter directement avec vous sur nos priorités de l’année 2018, sur vos conditions de travail, sur vos performances sécuritaires et opérationnelles.

Permettez-moi avant tout de  vous remercier pour la qualité de l’accueil, la chaleur et l’engagement qui caractérisent le déroulement de cette journée, depuis le défilé auquel des centaines de nos coéquipiers ont participé, jusqu’à ce moment de partage, reflet de la cohésion qui doit animer nos actions.

Je salue les coéquipiers qui ont fièrement porté  les couleurs d’Eneo Cameroon dans les rangs des défilés.

Des travailleurs fiers de leur appartenance à une entreprise qui a pris le pari de se transformer profondément pour mieux assurer son rôle de force motrice du secteur de l’électricité. Ils ont ainsi partagé avec le grand public tout notre engagement à accélérer notre processus de mutation.

Chers coéquipiers,

J’ai écouté avec une attention très particulière le discours du représentant du collectif des syndicats. J’y ai relevé  trois points principaux:

  • L’amélioration du climat social dans notre entreprise ;
  • Les axes d’amélioration des conditions de travail qui vous tiennent tant à cœur ;
  • Enfin, votre appel pour un changement de comportement de vos camarades travailleurs chez Eneo.

Je vais revenir sur chacun de ces points, mais permettez que je commence par le dernier.

Monsieur le Représentant du collectif des Syndicats, vous avez à juste titre condamné la dérive observée chez certains d’entre nous qui, dans leurs actes quotidiens, s’écartent de plus en plus des normes et règles établies en matière de gouvernance. Ces collègues sont encore pleinement attachés à l’adage qui dit « la chèvre broute là où elle est attachée ». Votre dénonciation participe de la consolidation de la démarche d’éthique que nous impulsons depuis 4 ans, dans l’optique de faire de notre entreprise un modèle de gouvernance.

Vous avez certainement noté que les jalons de ce levier de notre transformation ont été solidement posés avec la mise en place de notre code éthique et la multiplication des formations. Malgré toute la sensibilisation menée, les allégations de fraude et de corruption sont toujours plus nombreuses. 72 allégations reçues au terme du premier trimestre contre 63 durant la même période en 2017. Ça fait beaucoup !

  • Trafic de carburant et de poteaux bois
  • Détournement de fonds dans nos caisses
  • Arnaque des clients
  • Maintien de réseaux de fraudes diverses
  • Dissimulation de l'électrocution d'un sous-traitant

les cas sont nombreux et variés.

Les amateurs de ce genre de comportements doivent noter que le temps de la pédagogie est terminé. Nous avons décidé de passer  à la phase des sanctions. Les contrôles seront renforcés et les sanctions prononcées sans état d’âme, y compris à l’encontre de ceux des cadres dirigeants qui brilleraient par le mauvais exemple. L’heure a sonné où le serpent va mordre la chèvre là où elle est attachée.

Il y va de notre succès à tous.  

Revenant sur le point qui concerne  la sécurité, nos performances restent encore en deçà des attentes en ce début d’année. Nous avons enregistré sur notre réseau des morts et des blessés, que nous aurions pu éviter. Disons-le clairement et avec énergie : Aucune excuse ne peut justifier que l’on mette des vies en danger.

L’analyse des cas survenus établit que 80% des accidents enregistrés sont dus à une mauvaise préparation du travail et à la culture de sécurité approximative des travailleurs.

En appelant à un retour aux fondamentaux en mi 2017, nous avons ciblé deux approches : la proactivité et la réactivité.

Sur le plan proactif, nous avons ré-institué :

  • L’inspection systématique des lignes de distribution ;
  • L’identification et le remplacement des poteaux en mauvais état ;
  • Les actions ciblées et urgentes dans les zones jugées à risque.

Sur le plan réactif, nous demandons toujours à chaque exploitant de se mettre à la place des familles des victimes en cas d’alerte ou d’accident.

Ces dispositions sont accompagnées par certaines mesures, avec notamment la mise en place des équipes de prévention, l’augmentation des bases techniques et du nombre d’électriciens, l’obligation pour les leaders d’effectuer des visites de contrôle de chantiers, entre autres.

Nous avons également intensifié les sensibilisations et les formations au respect des procédures et des précautions de sécurité.

Il est dans ce contexte inconcevable que nos performances sécurité continuent de se dégrader.

Comme je l’ai dit plus haut, les facteurs comportementaux sont à ce niveau les plus lourds. 

Comme pour la gouvernance, nous élevons le niveau de priorité de la sécurité. Et après une intensive phase de sensibilisation, nous passons à la répression des écarts. Tous les cas de non-conformité seront reportés et consolidés.

La matrice des sanctions que nous venons d’adopter sera appliquée sans faiblesse. Une fois encore, les cadres dirigeants ne seront pas en reste.

L’entreprise n’acceptera plus d’être pénalisée par des comportements hors norme en matière de sécurité. Sur ce terrain, nous avons beaucoup à apprendre, heureusement, de certaines de nos régions. Les bonnes pratiques doivent être dupliquées dans la mesure du possible : le Njangui des visites de ligne de la DRONO ; à Yaoundé, la formation des agents des entreprises partenaires, l’accélération des actions d’anticipation et des sensibilisations dans les zones à risque et d’occupation de nos couloirs de ligne, par exemple.

Plus que la peur du gendarme, il est impératif que nous cultivions davantage la peur de l’électrocution et le réflexe Safety chez nous comme dans les communautés que nous desservons.

L’entreprise, quant à elle, continuera de prendre toutes les mesures opérationnelles qui peuvent aider à améliorer nos performances sécurité.

Concernant notamment la problématique des poteaux bois, nous pouvons déjà nous satisfaire de ce que nos efforts communs depuis 2015 ont permis de baisser de 15% le nombre d’incidents liés à ces supports. Nous devons aller plus loin. C’est pourquoi nous avons pris des mesures ces derniers jours, au rang desquelles :

  • La suspension provisoire de l’utilisation des poteaux non produits par notre usine de Bafoussam, en attendant d’y voir plus clair ;
  • La décision de nous impliquer, de bout en bout, dans le processus de réalisation des réseaux initiés par les démembrements de l’Etat, en vue d’accompagner les divers intervenants pour le respect des normes techniques.

Sentons-nous, chacun individuellement, concerné par l’amélioration de nos performances sécurité.

Chers coéquipiers,

Dans nos trois priorités de cette année 2018, en plus de la sécurité et de la gouvernance, il y a le rendement de distribution et le recouvrement. Au terme du premier trimestre, notre tableau de bord montre une entreprise qui sort courageusement la tête de l’eau.

Le rendement de distribution est resté un peu au-delà de 70% quand le taux de recouvrement connait une progression de 4,5%. Les voyants sont globalement jaunes, signe de l’espoir qu’insuffle la dynamique engagée. Nous sommes sur la bonne voie, une nouvelle entreprise est en train de naitre.

Sur décision du conseil d’administration, nous avons procédé à un réajustement organisationnel en vue d’atteindre nos objectifs opérationnels et financiers.

Dans cette perspective, le redéploiement en cours du personnel dans les fonctions supports et dans nos régions conforte notre ambition de faire d’Eneo un employeur digital et humain.

Afin de développer l’engagement et la participation de tous à la vie de l’entreprise, nous renforçons une culture managériale de confiance et de responsabilité pour donner aux salariés davantage de moyens et d’autonomie face au client. Nous parions sur des gens ouverts d'esprit, familiers avec les nouvelles technologies, capables de remettre en question le statut quo et qui ont une capacité naturelle à diriger. Nous parions sur nos jeunes et nos femmes. Ainsi :

  • Nous avons mis à la disposition des régions une cuvée de jeunes ingénieurs pour renforcer nos opérations d’amélioration du service ;
  • Nous avons recruté 33 ressources depuis le début de l’année pour renforcer nos activités techniques et commerciales Nous avons octroyé 64 promotions aux méritants au terme du premier trimestre. Aujourd’hui l’entreprise compte 5 femmes directrices adjointes. Nous attendons impatiemment qu’émerge la première femme directrice d’Eneo ;
  • Nous avons promu plusieurs jeunes talents à des niveaux de responsabilité variés.
  • Nous avons attribué le tiers des postes de Chefs de Division à des femmes à Douala et Yaoundé, avec pour la première fois dans notre entreprise, deux jeunes dames promues au poste sensible et stratégique de Chef de Division Technique.

Chers collègues, nous devons reconnaître que des pas décisifs sont aujourd’hui enregistrés dans le cadre de l’amélioration de nos performances financières et opérationnelles. Nous pouvons, et nous devons faire mieux ! Les régions doivent se nourrir les unes des autres en partageant leurs bonnes pratiques en ces matières.

Partage, créativité, sens de l’initiative. Pourquoi ne pas trouver par exemple une approche d’accompagnement et de standardisation de nos partenaires, qui permette qu’ils relèvent mieux ou optimisent les coupures remises.

Chers Coéquipiers, chers Syndicats

Je me réjouis que la concertation continue entre le management et les représentants du personnel. Ce qui a permis de boucler avec succès au cours des 12 derniers mois l’opération de cession des 5% du capital au personnel.    C’est fait, les salariés ont leur représentant qui siège au conseil d’administration. Eneo nous appartient, et nous devons plus que jamais la faire prospérer en la protégeant et la chérissant comme tout planteur le ferait pour ses champs.

Le cadre permanent de concertation va travailler à sécuriser ce succès en aidant au bouclage souhaité du processus à travers la mise en place des organes de gestion du GIC-P-Eneo.

Permettez-moi, chers coéquipiers, de poursuivre mon propos en revenant sur quelques marqueurs de notre début d’année :

Sur le plan de l’équilibre entre l’offre et la demande.

Dans le Réseau interconnecté Sud comme dans le Réseau interconnecté Nord, malgré la croissance de la demande et en l’absence de certains ouvrages attendus, à l’instar de la centrale de Memve’ele, nous avons pu garantir l’équilibre entre l’offre et la demande. Une combinaison de facteurs contribue à ce résultat :

  • L’accord conclu avec KPDC pour la poursuite de la fourniture de l’électricité de la centrale à Gaz de Kribi ;
  • L’effacement partiel d’ALUCAM ;
  • L’activation des sources thermiques pour des dépenses supplémentaires de plus de 3 milliards de francs CFA par mois.

Dans la région de l’Est, l’augmentation de la capacité de la centrale de Bertoua de 7 à 12,4 MW permettra, d’ici fin juin, d’améliorer sensiblement le service actuellement dégradé.

Sur le plan de la qualité de service, les indicateurs montrent une nette amélioration par rapport à l’année dernière. Nous enregistrons ainsi au terme du premier trimestre une baisse des énergies non distribuées de 6,5%, une réduction de la durée moyenne des coupures de 29% et de la fréquence moyenne des coupures de 5%.

D’autres réalisations majeures à citer sont :

  • La construction et l’inauguration de deux agences de références à Kribi et Bepanda ;
  • La construction de la première centrale solaire et hybride à Djoum. Elle inaugure la mise en œuvre d’un plan solaire qui a vocation à s’accélérer avec l’installation dans le Grand Nord de 25 MW au courant de 2018 ;
  • L’amélioration de la tension dans la ville de Kumba.

Ces réalisations traduisent des progrès impulsés par notre dynamique de transformation profonde d’Eneo. Une dynamique portée par l’approche Think Big Start Small, la consolidation de notre démarche éthique, la transformation culturelle, et la transformation technologique.

Nous ne pouvons pas nous permettre de freiner cet élan.

Je voudrais terminer en félicitant toutes les équipes qui ont contribué à ces performances par une certaine rigueur dans la maintenance des ouvrages. Je pense notamment aux coéquipiers de la Direction des Transports qui célèbrent cette fête avec nous pour la dernière fois. En effet, le contrat de concession de la SONATREL a été signé vendredi dernier. Et conformément aux accords conclus en fin d’année dernière entre les différentes parties prenantes, les agents de cette Direction seront transférés dans les prochains jours à cette société publique désormais en charge de la gestion du réseau de transport.

Nous ferons dorénavant maison commune, chambres à part. Nous leur souhaitons à tous bon vent. A Eneo, nous voyons ici une belle opportunité de collaborer davantage avec tous les acteurs, pour garantir une meilleure stabilité du secteur électrique de notre pays.

Pour la fin, je tiens à présenter mes sincères encouragements à la Région de Yaoundé qui aura montré au cours de ce premier trimestre 2018 un visage plutôt reluisant par rapport aux performance opérationnelles. Le potentiel de progression reste immense et j’espère que dans les prochains mois, je reviendrai fêter ici les résultats que Eneo attend de vous.

Que cette fête du travailleur soit pour chacun de nous le moment de faire le bilan de sa contribution à la dynamique en cours, et d’envisager le meilleur pour la renaissance de notre entreprise.

Nous l’avons dit : Eneo is back !
Je vous remercie.


image
SUIVI DE VOS DEMANDES

Evolution et devis électronique

image
FACTURE ELECTRONIQUE

12 Derniers mois & Alertes emails

image
RÉCLAMATIONS EN LIGNE

Suivi et relance

image
TRAVAUX & INCIDENTS

Programme par ville et quartier

ALERTES ENEO

Recevez nos Alertes en temps réel:

(Factures ; Impayés ; Travaux et Incidents)

RESTEZ CONNECTES

Retrouvez Eneo sur les réseaux sociaux

APPLICATIONS MOBILES

Smartphones & Tablettes