Des signaux positifs de l’Etat du Cameroun permettent d’avoir confiance en Eneo, en l’avenir…

.

L’Etat du Cameroun vient de prendre des mesures fortes et inédites au profit de l’assainissement partiel des finances du secteur. L’Etat s’est engagé à injecter 182 milliards de francs CFA pour restructurer les dettes croisées du secteur entre les acteurs majeurs.

Cette opération prendra plusieurs formes :

En outre, avec ces décisions financières, des dossiers de fond du secteur seront réglés d’ici la fin de l’année 2022. Par ailleurs d’autres mesures plus structurelles devant mener à un meilleur fonctionnement du secteur sont attendues à partir de fin janvier 2022.

Une quasi remise à zéro des compteurs qui apporte une vraie bouffée d’oxygène à Eneo, ainsi qu’aux autres (KPDC, DPDC, EDC, SONATREL, fournisseurs de combustible, sous-traitants).

Quel sens donner à ces gestes de l’Etat ?