Enseignement de la Sécurité électrique : Un pas de plus vers l’introduction du cours dans les établissements scolaires

Version anglaise bientôt disponible

Eneo et Le Ministère des Enseignements Secondaires (MINESEC) se sont retrouvés pour plancher sur le contenu des manuels de formation et leurs moyens d’utilisation dans les établissements scolaires. 20 Inspecteurs pédagogiques représentants les 10 Régions du pays et 01 Inspecteur National du Ministère des Enseignements Secondaires,

et plusieurs experts d’Eneo ont participé à l’atelier de renforcement des capacités des Inspecteurs Pédagogiques sur la Sécurité Electrique globale organisée par Eneo du 27 au 30 avril 2016 dans les locaux du Centre de Formation d’Eneo à Ombé.

Cet atelier fait suite à la signature en juillet 2015 d’une Convention de partenariat entre le MINESEC et Eneo, un accord qui avait arrêté le principe de l’introduction du module sécurité électrique dans les programmes scolaires. Un comité conjoint avait été mis sur pied pour en assurer la mise en œuvre et le suivi. Le renforcement des capacités des maillons de la formation et la définition du contenu du module font partie des actions majeures retenues dans le cadre de l’exécution de ce partenariat, d’où l’importance de la rencontre d’Ombé.

Au terme de celle-ci , les grandes orientations du contenu ont été définies et la matérialité de l’enseignement tracée. Concrètement, Eneo fournira aux enseignants le manuel de formation et de sensibilisation. A charge pour ces enseignants, de faire de la sécurité électrique un module hebdomadaire qui sera déployé à travers des cours classiques, et aussi à l’intérieur des Clubs Sécurité Electrique crées dans les établissements scolaires pour renforcer l’adoption des comportements prudents vis-à-vis des dangers du courant électrique auprès de nos élèves.

Les parties envisagent pour la rentrée 2016/2017, le début de ce processus dans les établissements scolaires.

Dans sa démarche d’entreprise citoyenne, Eneo s’est engagée à éduquer les populations camerounaises sur les bonnes pratiques et attitudes à adopter vis-à-vis du courant électrique.

C’est ainsi que dans un contexte de culture sécurité embryonnaire, Eneo mène chaque année des campagnes de sensibilisation dans les communautés et les écoles. Pour l’année 2015, près de 1 500 établissements scolaires et 400.000 élèves ont été touchés par cette campagne.

Depuis le début de l’année 2016, 344.000 élèves ont déjà été sensibilisés. On note une forte progression du mouvement, mais Eneo et les pouvoirs publics veulent systématiser la sensibilisation en introduisant le sujet de la sécurité électrique dans le corpus de la formation. Il s’agit de concrétiser le vœu de faire de la sécurité électrique une cause nationale.

Pourquoi ce partenariat avec le MINESEC ?
Dans sa démarche d’entreprise citoyenne, Eneo s’est engagée à éduquer les populations camerounaises sur les bonnes pratiques et attitudes à adopter vis-à-vis du courant électrique.

La culture de la sécurité demeure embryonnaire au Cameroun. Assurer la sécurité par rapport aux dangers de l’électricité ne rentre pas encore dans les habitudes des populations qui restent ignorantes vis-à-vis du comportement à adopter chaque fois qu’elles sont en présence d’une situation à risques. Eneo est le principal opérateur du secteur électrique spécialisé dans la production, le transport et la distribution de l’électricité au Cameroun. Sa raison d’être est donc d’assurer la fourniture d’une électricité propre, fiable, continue et sécurisée à toute sa clientèle… en faisant tout le temps de la sécurité de tous (employés et grand public) une top priorité.

Notre entreprise a le souci d’améliorer ses efforts et ses résultats dans cette éducation des populations en général et des élèves en particulier, en faisant de la sécurité électrique une cause nationale. Pour y parvenir efficacement, Eneo a entrepris d’associer d’autres intervenants à cette initiative, à savoir les institutions gouvernementales en charge de la formation et de l’éducation des enfants et des jeunes.

Le Ministère des Enseignements Secondaires (MINESEC), qui a été le premier approché par notre entreprise dans le cadre de la mise en œuvre de ce vaste projet, a répondu favorablement à la proposition de partenariat pour introduire un module d’éducation sur la sécurité électrique dans le programme officiel des lycées et collèges du Cameroun à partir de cette année scolaire en principe.

View the embedded image gallery online at:
https://eneocameroon.cm/index.php/en/actualite-communiques-en/communiques-communiques-de-presse-en/1939-enseignement-de-la-securite-electricite-un-pas-de-plus-vers-l-introduction-du-cours-dans-les-etablissements-scolaires-2?tmpl=component&print=1&layout=default&page=#sigProId07816c988b